← Revenir au sommaire du Magazine

Le Guide rouge a devoile son palmares 2019 !

 

 

 

Deux records battus cette année en termes de nouveaux restaurants étoilés et de Cheffes récompensées.



Titre de l'article Le nouveau directeur international des guides Michelin, Gwendal Poullennec, a bousculé le palmarès cette année en attribuant 75 étoiles, dont 68 1 étoile et en mettant à l'honneur les femmes. Il a également souligné l'importance de l'environnement et des choix éco-responsables et a récompensé le service en salle : une grande première.

Le nouveau directeur n'a pas hésité non plus à rétrograder des restaurants de 3 à 2 étoiles, à l'instar de L'Auberge de L'Ill de Marc Haeberlin, La Maison des bois de Marc Veyrat et L'Astrance de Pascal Barbot.
Rien n'est désormais acquis !

Les pertes d'étoiles sont nombreuses et Gwendal Poullennec assume ses choix : "Si la qualité de la prestation est au rendez-vous et qu'on ne décèle pas de faille, on n'a aucun problème à être réactifs. À la hausse comme à la baisse."

On vous dévoile le Palmarès :

Les nouveaux 1 étoile :
L'Orchidée (Altkirch), Lait Thym Sel (Angers), Nature (Armentières), La Table de Castigno (Assignan), Château de Vault de Lugny (Avallon), La Mirande (Avignon), Les Oliviers (Bandol), L'Allée des Vignes (Cajarc), La Signoria (Calvi), Côté Cuisine (Carnac), L'Or Q'idée (Cergy-Pontoise), L'Ostal (Clermont-Ferrand), Hostellerie de la Pointe St-Mathieu (Le Conquet), Sarkara (Courchevel), L'Aspérule (Dijon), Le Pourquoi Pas (Dinard), Le Royal (Épernay), L'Oustalet (Gigondas), L'Anthocyane (Lannion), Rozo (Lille), La Sommelière (Lyon 5e), Saisons (Marseille), La Table du Hameau (Maussane-les-Alpilles), Prima (Megève), L'Évidence (Montbazon), Le Grill (Monte-Carlo), Lulu Rouget (Nantes), La Table d'à Côté (Orléans), Un Parfum de Gourmandise, (Périgueux), Restaurant de Lauzun (Pézenas), Racines (Rennes), Auberge Quintessence (Roubion), La Source (Saint-Galmier), Le Brouillarta (Saint-Jean-de-Luz), La Terrasse (Saint-Raphaël), Restaurant de Tourrel (Saint-Rémy-de-Provence), Lalique (Sauternes), Villa de l'Étang Blanc (Seignosse), The Marcel (Sète), Les Funambules (Strasbourg), La Carambole (Strasbourg / Schiltigheim), La Tour des Sens (Tencin), Ursus (Tignes), Le Cénacle (Toulouse), Ambroisie (Saint-Didier-de-la-Tour), Äponem - Auberge du Presbytère (Vailhan), Le Moulin de Léré (Vailly), La Table de l'Ours (Val d'Isère), Auberge de Montfleury (Villeneuve-de-Berg), L'Ours (Vincennes). Paris: La Poule au Pot (1er), Accents Table Bourse, ERH, Frenchie et Racines (2e), Baieta, Oka et Sola (5e), Yoshinori (6e), Tomy & Co (7e), L'Abysse au Pavillon Ledoyen (8e), La Condesa, Louis et NESO (9e), Abri (10e), Automne (11e), Virtus (12e) et Pilgrim (15e).

Les nouveaux 2 étoiles :
Hugo Roellinger au Coquillage (Cancale), Alexandre Mazzia au AM (Marseille), David Toutain (Paris), Christophe Hay à La Maison d'à côté (Montlivaut), Stéphanie Le Quellec à La Scène (Paris).

Les nouveaux 3 étoiles :
Laurent Petit, Le Clos des sens (Bussières-lès-Belmont) et Mauro Colagreco, le Mirazur (Menton).

Les étoiles restent une récompense impactante car elles assurent aux chefs une reconnaissance internationale et une augmentation d'en moyenne 30% du chiffre d'affaires. Les critères d'éligibilité sont précis : choix des produits, maîtrise des cuissons et des saveurs, personnalité de la cuisine, constance (régularité) et rapport qualité-prix.

Lors de cette édition, les pâtissiers sont également mis à l'honneur. Pour rappeler l'importance de la note finale sucrée, le Michelin a donc enfin décidé de distinguer 30 pâtissiers.

En outre, trois nouveaux prix ont été créés : sommellerie, personnel de salle et gastronomie durable. Une manière de rappeler l'importance de la salle, qui contribue largement à l'expérience culinaire.

Prix de l'accueil et du service en salle : Sarah Benhamed (Le Crocodile, Strasbourg). Prix sommelier : Albert Malongo Ngimbi (la Table de Saint-Crescent, Narbonne). Enfin, le Guide Rouge "veut porter des thèmes qui s'inscrivent dans la durée et sur lesquels les chefs ont un impact. Notamment les produits, le développement durable". A ce titre, le chef primé est Christopher Coutanceau pour son engagement pour la pêche durable.

Pour conclure cette édition "choc", la demande des Bras de ne plus figurer au Guide Michelin n'aura été acceptée qu'un an : l'établissement de Sébastien Bras, qu'il tient avec son père, est de retour (contre leur volonté), avec (seulement) 2 étoiles.
En savoir plus


Derniers articles publiés sur Newtable.com


Suggerer un restaurant

Pour communiquer sur l'ouverture de votre restaurant ou sur votre marque, contactez-nous par mail : contact@newtable .com ou par téléphone : 01 84 25 97 55

Inscrire/suggérer un restaurant

Recevoir les prochaines ouvertures

Soyez le premier au courant des prochaines ouvertures de restaurants tendance à Paris !

S'inscrire à la Newsletter !