← Revenir au sommaire du Magazine

[ Portrait a deux visages ] les createurs des cocktails Le Barteleur

 

 

 

Cette semaine, Newtable vous dévoile un portrait à deux visages : ceux de Philippe Di Méo et Nicolas Varnier. Deux passionnés de mixologie, gastronomie et convivialité disent tout sur leur marque de cocktail, de la création à la dégustation !



Titre de l'article Parlons de votre parcours...

D’où vient cette passion pour la mixologie ?

Réponse commune : Bien au-delà de la mixologie, notre passion commune est celle des plaisirs de la table et des comptoirs. Nos métiers sont liés à la convivialité, le partage festif et la gastronomie. Tout se rejoint ! De ce fait, nous passons beaucoup de temps dans des bars et dans les hôtels en France ou à l'étranger grâce à nos activités professionnelles et nos voyages.

Comment vous êtes-vous rencontrés et comment avez-vous débuté cette aventure ?

Réponse commune : Nous nous sommes rencontrés il y a 14 ans pour la maison de champagne Dom Pérignon afin de développer des objets rituels de services et de dégustation. Nos métiers complémentaires : Directeur Marketing (Nicolas) et Designer (Philippe) pour des grands groupes de champagnes et de spiritueux, nous ont permis de collaborer et de partager cette passion pour l'univers des alcools premiums.

Avez-vous une anecdote rigolote à nous raconter ?

Philippe Di Méo : Un de nos premiers projets communs pour les champagnes Dom Pérignon fut de créer un flacon d'exception en série limitée pour le Byblos à Saint Tropez (un hôtel & club). J’avais alors designé un fourreau sculptural en argent qui enveloppait un magnum, le tout réalisé par un orfèvre parisien. Huit ans plus tard, nous nous retrouvons avec Nicolas dans le bureau du directeur du Byblos pour un nouveau projet en exclusivité. En évoquant le premier, nous apprenons que sur les dix magnums « White Gold » de Dom Pérignon fabriqués, huit avaient été achetés par un riche résident de la côte. Après les avoir bu avec ses ami(e)s, il leur avait donné une seconde vie comme candélabres (grand chandelier) pour éclairer les marches de sa villa. L'anecdote n'était pas commune !

Comment se passe la création d’un nouveau cocktail Le Barteleur ?

Réponse commune : C’est d’abord le fruit d'une réflexion commune. Nous nous mettons ensuite dans la peau de notre bartender imaginaire : Le Barteleur. A travers ses valeurs, ses secrets, ses idées, nous imaginons comment celui-ci pourrait twister le cocktail classique, le parti-pris de notre première collection (qui comporte 3 cocktails). Enfin, nous avons la chance de partager le développement du produit avec Guillaume Ferroni, qui possède sa propre distillerie à Aubagne ainsi qu’un speakeasy à Marseille, le Carry Nation.

De toute votre gamme, quel est votre cocktail préféré ?

Réponse commune : Choix difficile car ce sont nos trois premières créations avec chacune leur personnalité ! Mais disons le HANKY PANKY car ce cocktail - connu des mixologistes mais pas des consommateurs - mérite d’être (re)découvert. Il est d’ailleurs fort apprécié dans notre gamme au même niveau que les deux autres pourtant plus réputés.

Avec quel plat peut-on associer ce cocktail ?

Réponse commune : Nous avons testé des associations avec les desserts de Sébastien Gaudard au sein de sa pâtisserie éponyme, rue des Martyrs (Paris 9ème)) où nos cocktails sont vendus ainsi que dans son salon de thé, situé rue des Pyramides (Paris 1er).

Voici quelques accords gourmands à tester :
Le Négroni avec la tartelette citron ou à l’oranger.
Le Manhattan avec la forêt noire, le cerisier ou le Mussipontain.
Le Hanky Panky avec le Paris-Brest ou une tablette de chocolat.

Quel cocktail boire ...
... Pour un dîner en amoureux ?
Réponse commune : Le Hanky Panky - sans hésitation - pour son twist gingembre et sa réputation sulfureuse : il donne une petit coup de fouet à vos soirées !

... Pour commencer une bonne soirée entre amis ?
Réponse commune : Le Négroni, car ce classique florentin fait toujours l'unanimité et surprendra les convives par ses notes amères et légèrement anisées. Pour prolonger le plaisir on pourra le tester aussi avec un bon tonic pas trop sucré...

... À offrir à son boss ?
Réponse commune : Le Manhattan, en clin d’œil aux séries américaines ! Pour rassurer avec son excellent whisky rye et surprendre ensuite avec la touche fruitée de sa cerise griotte.

D’après vous, quelles sont les prochaines tendances en matière de boissons/cocktails ?

Réponse commune : Boire moins mais mieux, c’est-à-dire avec des produits de qualités ou produits en petites séries artisanales. Deux tendances se distinguent : le "low alcool" (boisson à faible degré d'alcool), un avantage pour le cocktail car on peut doser sa teneur en alcool et l'originalité, qui passe par le goût et des approches botaniques plus naturelles.

Que conseillez-vous aux jeunes qui se lancent dans une aventure similaire ?

Réponse commune : Suivre les conseils du Bateleur (carte du jeu de Tarot) ! Comme pour toute nouvelle entreprise : il faut s'assurer d'avoir tous les éléments en main pour procéder à de nouvelles actions pour réussir; oser prendre des initiatives; faire preuve d’originalité et d’innovation et saisir les opportunités. Enfin il faut savoir rester enthousiaste, avoir confiance en soi et croire en ses rêves !

Quels conseils donneriez-vous aux parisiens confinés pour s'occuper ?

Réponse commune : Voir le verre à moitié plein et se concentrer sur les aspects positifs de ce temps qui s’écoule différemment. Faire preuve de plus de curiosité pour développer de nouvelles activités personnelles ou créatives insoupçonnées. Manifester toute sa disponibilité d’écoute envers ses proches et ceux qui ont besoin de partager. Côté divertissement, se sociabiliser le soir avec Zoom ou House Party et trinquer avec Le Barteleur avec modération bien-sûr !

Quelle sera la première chose que vous ferez après le confinement ?

Philippe Di Méo : Sentir la nature, nager en Méditerranée, aimer tous ceux qui vous ont manqué, goûter l’interdit, fêter le retour de la liberté… et surtout voir les choses autrement avec une nouvelle curiosité.

Nicolas Varnier : Retrouver les gens que j’aime, prendre le temps d’apprécier le temps à nouveau, m’évader sur les plages normandes et me balader dans le vignoble bourguignon.

Et si l’on parlait un peu de Paris...
Quelles sont vos trois adresses préférées gourmandes à Paris ?

Philippe Di Méo :
- Malro, rue Froissart (Paris 3ème), pour son joli espace et surtout pour son service accueillant autour d‘une cuisine adroite et sans prétention. Toujours un bon moment à partager !
- F.I.E.F, rue de la Folie Méricourt (Paris 11ème), ce nouveau restaurant ouvert par Victor Mercier - candidat Top Chef 2018 - offre une cuisine inventive, raffinée, riche en saveurs et en textures, concoctée à partir de produits frais, de saison et 100% français.
- OGATA, rue Debelleyme, ce nouveau temple du goût et du bon goût créé par l’architecte-restaurateur Shinichiro Ogata est un bonheur pour les yeux et le palais.

Nicolas Varnier :
- Les Petits Princes à Suresnes (92150) pour sa carte bistronomique inspirante et créative, qui s'acclimate aux saisons et propose des vins tout en finesse.
- Popine, rue Ménilmontant (Paris 20ème), pour ses merveilleuses pizzas "comme à Naples", dans l’esprit d’un loft new-yorkais avec des bons cocktails et un service simple et chaleureux.
- IZUMI, boulevard des Batignolles (Paris 8ème), un minuscule et véritable bar à sushi japonais, pour y déguster des sushis et sashimis préparés à la mode du Soleil Levant.

Réponse commune :
Enfin L’Herbarium (Paris 3ème) bien-sûr : le bar à cocktail de l’Hôtel National des Arts et Métiers pour le cadre designé par Raphael Navot et les cocktails qui associent parfaitement les parfums et les goûts.

Un lieu parisien pour faire le plein d’inspiration ?

Réponse commune : Le Musée François Tillesquin (Paris 6ème) qui présente des collections de laboratoires consacrées aux plantes à usage médicinal. Il est localisé dans l'ancienne Ecole de Pharmacie de Paris, devenu en 1882 la Faculté de Pharmacie de l’Université Paris Descartes. C’est un voyage dans le temps avec des vitrines datant de l’exposition universelle et 25 000 échantillons de drogues d’origine essentiellement végétale et animale. Le Musée n’est accessible au public que sur rendez-vous !

Et pour finir l'interview, passons aux questions "Tac au Tac":

Une envie sucrée / salée ?
Philippe Di Méo : Un Kouglof de chez Sébastien Gaudard et une orgie de fruits de mer face à la Méditerranée !
Nicolas Varnier : Un St-Honoré de chez Sébastien Gaudard et une orgie de fruits de mer, face à la mer, mais en Normandie !

Un livre de chevet ?
Philippe Di Méo : Actuellement Manger Fantôme de Ryoko Sekiguchi, qui réunit tout ce que j’aime de fantaisie, de poésie et de rapport onirique à la nourriture, notamment japonaise mais pas que...
Nicolas Varnier : Actuellement, le Jerry Thomas Bartenders Guide 1862, véritable bible pour les amateurs de bons cocktails. Un retour aux sources propice à la créativité contemporaine !

Une personne qui vous inspire ?
Réponse commune : Le Barteleur évidemment, la première carte du Tarot de Marseille, cette figure emblématique d’un jeu qui a fait le tour du monde et des cultures. C’est un personnage qui symbolise la jeunesse, l’originalité et la créativité. Il a toutes les cartes en main et le savoir pour réussir. Certains le nomment même l’alchimiste, l’illusionniste, le magicien ambulant, l’artisan. Sa dextérité lui vaut également la qualité de prestidigitateur pour ses tours de passe-passe en public. Son esprit vif est en perpétuelle recherche de sensations et d’innovations.

3 comptes instagram à suivre absolument ?
Philippe Di Méo :
- @milkdecoration_magazine (architecture, design et décoration)
- @alksko - Alexey Kondakov (Artiste)
- @vogueturfu (humour)
Nicolas Varnier :
- @houseofnegroni - House of Negroni (marque de cocktail)
- @lecorbusier - Le Corbusier (Architecte, urbaniste, artiste)
- @louisroederer - Louis Roederer (Maison de champagne)

Une philosophie ?
Philippe Di Méo : « La force qui va » : la philosophie d’élan optimiste de Victor Hugo. « Ma pensée est Toujours en avant. Si Dieu avait voulu que l’homme reculât, il lui aurait mis un œil derrière la tête ».
Nicolas Varnier : « Rendre possible ». « Ceux qui ne croient pas en l'impossible sont priés de ne pas décourager ceux qui sont en train de le faire » de l'explorateur Mike Horn.

Une destination ?
Philippe Di Méo : La côte Amalfitaine : d'abord Naples puis de Sorrento à Salerno, une des plus belles côtes d'Italie !
Nicolas Varnier : Tokyo pour revenir flâner dans cette ville envoûtante, après y avoir séjourné 3 merveilleuses années...

Le Barteleur lance sa première campagne de financement participatif avec la célèbre plateforme de crowdfunding KissKissBankBank. Pour ce lancement d'opération inédite, la marque propose aux internautes de participer au développement de son activité.

Pour retrouver et soutenir le projet jusqu’au 11 juin 2020 : kisskissbankbank.com/fr/projects/lebarteleur

Retrouvez les cocktails du duo sur leur site : lebarteleur.com
Merci à l'agence 14 Septembre pour ce joli portrait !
Le Barteleur - le site





Restaurants liés à l'article

Malro (75003)

Une nouvelle destination culinaire aux accents méditerranéens.

FIEF - Fait Ici En France (75011)

Le nouveau restaurant de Victor Mercier !

OGATA (75003)

Un havre de paix japonisant

Derniers articles publiés sur Newtable.com


Suggérer un restaurant

Pour communiquer sur l'ouverture de votre restaurant ou sur votre marque, contactez-nous par mail à l'adresse suivante : contact@newtable .com ou par téléphone : 01 84 25 97 55.

Inscrire/suggérer un restaurant

Recevoir nos trouvailles dans votre boîte aux lettres

Soyez les premiers au courant des derniers restaurants parisiens et des "hot news" culinaires à ne pas rater !

S'inscrire à la Newsletter !