Retour aux restaurants

Restaurant Edmond - Terrass'Hotel Testé par Newtable le 02/11/2022 (Pauline )

Ouvert en : Janvier 2022

12-14 Rue Joseph de Maistre
75018  Paris


Un nouveau restaurant de cuisine française s’installe au 7ème étage du Terrass’’ Hotel


Envoyer à un ami via :

Une nouvelle expérience culinaire est dévoilée en ce début d’année avec Edmond, le dernier hot spot parisien qui propose une cuisine française réconfortante dans un cadre élégant, avec une vue imprenable sur le ciel parisien.

Le Chef Julien Goriot, 36 ans, s’installe chez Edmond et y propose une cuisine d’instinct, inventive et décomplexée. On déguste des plats conviviaux qui résonnent dans l’inconscient de chacun et des plats oubliés remis au goût du jour.

Le Chef a pensé la carte d’Edmond comme une ode à la gastronomie du début des années 1900 : magret de canard à l’orange et son gratin de pommes de terre à la truffe, joue de bœuf comme un pot au feu et ses légumes d’hiver, velouté de topinambour et pâté en croute ; qui
célèbre cette cuisine du début de siècle, date de l’achat de l’hôtel et grande période de la gastronomie française.

Chez Edmond, l’expérience est assurément dans l’assiette, mais le cadre saura également séduire et convenir à toutes les occasions, que cela soit pour un déjeuner entre amis, un dîner d’affaires ou pour recevoir une joyeuse tablée au comptoir du Chef.

Les convives prennent place dans une salle élégante et aérienne, offrant une impressionnante hauteur de plafond, où le vert et le bleu paon se mêlent au bois, au
cuir et au velours, et qui produit une atmosphère douce et chaleureuse.

Le privilège incontesté ? La perspective sur le ciel parisien et la vue directe sur la Tour Eiffel, imprenable, de jour comme dans l’atmosphère feutrée des lumières tamisées du soir.



Avis de la rédac sur Edmond - Terrass'Hotel


Entre la Place de Clichy et les Abbesses, le Terrass Hotel jouit d’une localisation privilégiée pour tous les amoureux de Montmartre et du 18ème arrondissement. L’immeuble en angle est sobre et chic : on monte au 7ème étage direction le restaurant panoramique, du nom d’Edmond. Le must ? La vue sur tout Paris à 360°, que l’on ne retrouve que très rarement à Paris : de la tour Eiffel au Panthéon en passant par le Tribunal de Grande Instance, on voit forcément un monument parisien quelle que soit l’endroit auquel on s’attable. Nous débutons notre expérience avec un amuse-bouche : du chou romanesco frit et sa mayonnaise au curcuma. L’intitulé était pourtant simple mais la surprise en bouche ne s’est pas faite attendre : une panure des plus légères et aériennes, un chou parfaitement cuit et fondant et une mayonnaise onctueuse au curcuma avec une note aigre douce qui se mariait parfaitement avec cette bouchée. Le repas commence donc très bien !Nous continuons avec les entrées : d’abord, nous goûtons le velouté de panais, châtaignes et grenade. Un velouté très gourmand et bien rond en bouche, bien crémé avec une belle présence du panais, rehaussé par de gros morceaux de châtaigne, nous propulsant directement dans l’Automne. La grenade a été l’élément surprenant de cette première entrée avec une vraie complémentarité avec les autres goûts dans l’assiette, une petite touche sucrée et acide pour venir contrebalancer la rondeur du velouté de panais : une très belle découverte.
Nous choisissons les causas de crevettes et pommes de terre, pamplemousse brûlé par la suite : encore une belle promesse de découverte car je ne connaissais pas le causa, sorte de croquette fourrée issu de la cuisine péruvienne, dont l’un des membres de l’équipe est originaire. Encore un sans faute sur la cuisson et la friture : une panure légère et une friture très peu grasse en bouche. La farce à base de pommes de terre et de crevettes est bonne et bien onctueuse et est largement relevée par un duo de condiments pour le moins surprenants : un condiment légèrement pimenté relevé à l’aide de piment fumé ainsi que du pamplemousse brûlé. L’équilibre est juste parfait en prenant un peu de tout : l’acidité du pamplemousse vient contrebalancer l’aspect fumé et pimenté du condiment, pour une bouchée vraiment intéressante.
 

Passons aux plats, un peu plus classiques, avec une hampe de bœuf, jus de viande, mousseline de pommes de terre et chou romanesco. Très bien exécuté : la viande est parfaitement cuite et surtout d’une qualité très appréciable ! Elle est relevée par un petit jus de viande bien exécuté et, en termes d’accompagnement, la mousseline de pommes de terre est bien lisse et onctueuse et le chou romanesco croquant, ce qui apporte de la texture. De mon côté, je goûte la lotte au chorizo, mousseline de butternut et broccolini. La lotte était parfaitement cuite (chose qui n’est pas aisée !) et dont le goût était merveilleusement relevé par le chorizo, une alliance terre et mer que j’adore. La mousseline de butternut était très bien exécutée, bien lisse et savoureuse et les broccolinis, légume souvent oubliés dans la cuisine française, bien croquants et beurrés.Place aux desserts : nous choisissons un duo de desserts très complémentaires, avec d’un côté un entremet au chocolat gianduja et glace noisette et de l’autre, un chou à l’ananas et au shiso et glace à la confiture de lait. Commençons par le premier : un biscuit moelleux au chocolat, une crème type ganache au gianduja par-dessus et flanquée d’une glace à la noisette et de quartiers d’agrumes au sirop. Un bel équilibre à nouveau entre l’intensité du chocolat, de la noisette et d’agrumes à la fois doux et acidulés. Concernant le chou ananas-shiso, c’est une vraie révélation : j’adore les desserts herbacés, que je trouve peu sucrés et vraiment intéressants, et j’ai été servie. Une crème à l’ananas et aux morceaux d’ananas peu sucrés, un coulis de shiso qui ramène énormément de fraîcheur, un chou avec un craquelin bien fait : un dessert vraiment harmonieux qui me laisse finir ce repas sur une note de fraîcheur et de légèreté, alors que l’assiette était vraiment bien servie : chapeau !L’accueil et le service ont tous deux été parfaits. A la fois chaleureux et professionnel, l’ensemble de l’équipe était soucieuse de notre avis et nous a très bien accompagnés. Le rapport qualité / prix est étonnamment très bon : les plats sont entre 21€ et 24€ alors que nous sommes au sommet d’un hôtel de haut standing avec une vue panoramique à couper le souffle. A Paris, rares sont les endroits qui ne font pas payer le cadre à ce point : une vraie bonne surprise, nous reviendrons !

Testé le 02/11/2022 (par Pauline )





Avis sur le restaurant Edmond - Terrass'Hotel

Décu (2/10) - Posté par Lilian le 16/11/2022


"cialis daily buy online buying cialis online in canada buy cialis soft can you order cialis online cialis 5 mg online"



Découvrez les nouveaux restaurants du quartier :

Doublevie (75018)

Une ôde à l'huile d'olive !

Amoné (75018)

Restaurant français de cordons bleus

Le Bal Café (75018)

Un restaurant humaniste par Le Recho

Bombarde (75018)

Restaurant Méditerranéen & Festif

Suggérer un restaurant

Pour communiquer sur l'ouverture de votre restaurant ou sur votre marque, contactez-nous par mail à l'adresse suivante : [email protected] .com

Inscrire/suggérer un restaurant

Recevoir nos trouvailles dans votre boîte aux lettres

Soyez les premiers au courant des derniers restaurants parisiens et des "hot news" culinaires à ne pas rater !

S'inscrire à la Newsletter !